Migrants : des tensions apparaissent à Lesbos

FRANCE 2

De milliers de migrants sont arrivés sur l'île grecque de Lesbos dimanche 1er mars, avec l'ouverture de la frontière turque. De nombreuses tensions sont apparues à cette occasion.

En conflit militaire ouvert avec la Syrie, le président turc Recep Tayyp Erdogan espère faire pression sur l'Union européenne pour que les 27 lui apportent leur aide. Son arme : l'ouverture de ses frontières. En Grèce, l'arrivée de milliers de personnes en 24 heures est la cause de nombreuses tensions, comme sur l'île de Lesbos où un centre supposé accueillir des migrants a été incendié dimanche 1er mars. Depuis 2013, cette île est un hot-spot, c'est-à-dire un endroit où sont retenus les migrants, en attendant que l'Union ne statue sur leur cas.

Aube dorée à Lesbos

En milieu de semaine, les habitants de Lesbos se sont mobilisés pour la fermeture du centre, avec à la clef des affrontements avec la police anti-émeutes. Dimanche, pour empêcher les navires de fortune qui arrivent par la mer d'accoster, des militants du parti politique néonazi Aube dorée sont arrivés sur l'île. Mais même parmi les habitants modérés, la situation commence à être trop pesante. "Maintenant, il y a des gens du monde entier qui arrivent chez nous, et à nous de nous débrouiller", déplore un pêcheur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne