Migrants de Calais : dans un centre pour mineurs isolés

France 3

Avec le démantèlement de la "jungle" de Calais, 1 451 mineurs isolés ont été mis à l'abri, selon le gouvernement. France 3 est allée dans un centre d'accueil pour jeunes migrants non accompagnés du Grand Est.

Ils se sont réveillés ce matin, vendredi 28 octobre, un peu abasourdis par leur nuit mouvementée. Un peu surpris aussi pour certains, à qui on a promis en montant dans le bus que leur séjour dans l'Est ne durerait que quelques jours, ici à Saxon-Sion (Meurthe-et-Moselle). "Ils nous ont dit qu'on resterait une semaine et qu'après on pourrait partir en Angleterre", témoigne l'un d'eux. Une situation pas facile à gérer pour la vingtaine de salariés du conseil départemental, venus les accompagner. Des éducateurs pour la plupart qui doivent les aider, mais aussi évaluer s'ils sont réellement mineurs et isolés.

Droit de fouler le sol anglais

S'ils sont mineurs, ils resteront à la charge du conseil départemental jusqu'à leur majorité ou jusqu'à ce qu'ils aient le droit de fouler le sol anglais. S'ils sont adultes, ils devront faire une demande de droit d'asile. Certains mineurs ont bien compris que les procédures allaient durer, une petite dizaine s'est déjà échappée du groupe, sans doute pour reprendre le chemin de Calais (Pas-de-Calais), charge aux éducateurs de les retrouver.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne