Migrants : Carola Rackete la capitaine du "Sea-Watch" porte plainte pour diffamation contre le ministre de l'Intérieur italien

France 2

41 migrants, à bord d'un navire humanitaire, ont accosté de force à Lampedusa (Italie) samedi 6 juillet. Une situation qui rappelle celle du "Sea Watch", la semaine dernière.

La semaine dernière le même scénario s'était produit et les autorités italiennes avaient fait arrêter la capitaine du Sea-Watch, qui a décidé de porter plainte contre le ministre de l'Intérieur. Surnommée par beaucoup "Capitaine courage", Carola Rackete témoigne pour la première fois depuis sa libération depuis un lieu tenu secret. Victime de menaces, certaines de mort, elle se sent en danger.

Une arrestation invalidée par la justice italienne

"Je pense qu'on a fait tout ce qu'il fallait durant cette mission", déclare la capitaine allemande de 31 ans. Elle a même déposé une plainte pour diffamation contre le ministre de l'Intérieur italien, qui voit en elle une "criminelle", une "pirate". Son arrestation avait été invalidée mardi 2 juillet par la justice italienne, mais deux enquêtes pèsent encore sur elle, pour résistance à un officier et pour aide à l'immigration clandestine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne