Migrants : à la découverte du camp de la honte

FRANCE 3

À quelques 40km de la "jungle" de Calais, un autre camp existe, celui de Grande-Synthe près de Dunkerque (Nord). Louis Laforge s'est rendu sur place pour France 3.

Sur le site de Grande-Synthe près de Dunkerque (Nord), les migrants vivent dans des conditions déplorables. Un camp humanitaire doit être créé dans les semaines à venir à proximité. Ils n'étaient qu'une petite centaine à y habiter avant l'été, ils sont désormais 2500, peut-être plus avec notamment de nombreux enfants. "Des survivants de la guerre qui, heureusement pour eux, sont aidés par des associations humanitaires", raconte Louis Laforge sur place pour France 3. Parmi les priorités, il y a les conditions sanitaires et d'hygiène car les problèmes de santé se multiplient. Le campement est sur un terrain inondable.

Un rêve d'Angleterre

La grande majorité des réfugiés est kurde originaire de Syrie et d'Irak. Après des milliers de kilomètres, ils sont désormais aux portes du Royaume-uni. Des repas sont servis tous les jours par des associations. L'objectif de ces migrants est de prendre des forces pour tenter de passer de l'autre côté de la Manche. "En Angleterre si tu montres tes papiers, tu peux y vivre et travailler, mais en France ou dans d'autres pays, tu ne peux rien faire", estime l'un d'entre eux. "On ne vivra pas en France parce qu'il y a trop de policiers, ils ne sont pas sympas", ajoute un autre. Tous ont déjà essayé de passer au Royaume-uni. Cela coûte 4 000 euros par tentative. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne