Mayotte : le mouvement social continue

Voir la vidéo
France 3

À Mayotte, le collectif et l'intersyndicale à l'origine du mouvement de contestation populaire qui entre dans sa quatrième semaine réclament des actions concrètes de la part du gouvernement. Il devraient rencontrer la ministre des Outre-mer Annick Girardin ce mardi 13 mars.

Les Mahorais se font entendre partout dans les rues de Mamoudzou ce mardi 13 mars. Ces manifestants défilent car ils n'ont pas été convaincus par les propositions d'Annick Girardin. La ministre des Outre-mer a annoncé la veille l'arrivée de renforts de police et de gendarmerie à Mayotte et des mesures de lutte contre l'immigration clandestine. Des mesures insuffisantes selon les manifestants.

Annick Girardin peine à se faire entendre

"Nous ne sommes pas encore entendus et les mesures qui sont annoncées ne sont pas à la hauteur de ce que nous exigeons", déclare Salim Nahouda, secrétaire départemental CGT. Une partie du cortège s'est infiltrée dans les bâtiments du conseil départemental. Ils perturbent la réunion des élus qui doivent rencontrer cet après-midi Annick Girardin. Depuis hier, la ministre des Outre-mer peine à se faire entendre. Elle encaisse à chacun de ses déplacements un déluge d'interpellations et de reproches.

Le JT
Les autres sujets du JT