"Ma vie a carrément changé", témoigne Nizar Hasnaoui, autre héros sans-papiers

Illustration à la sous-prefecture du Raincy, dans le hall d\'accueil des étrangers.
Illustration à la sous-prefecture du Raincy, dans le hall d'accueil des étrangers. (MAXPPP)

Nizar Hasnaoui a sauvé quatre personnes de la noyade en 2015, dans les Alpes-Maritimes. Comme Mamoudou Gassama, ce Tunisien a obtenu des papiers après cet acte de bravoure. Depuis, sa vie a radicalement changé.

Le parcours exceptionnel de Mamoudou Gassama, ce Malien de 22 ans qui a sauvé un enfant à Paris et doit voir ses papiers régularisés mardi 29 mai, rappelle quelques précédents comme Lassana Bathily, héros de la prise d'otages à l'Hyper Casher en janvier 2015 ou encore Nizar Hasnaoui, l'homme qui a sauvé quatre personnes de la noyade, coincées dans leur voiture, lors des inondations dans le Sud en 2015. 

Il y a trois ans, Nizar Hasnaoui était un sans-papiers, un clandestin tunisien. Aujourd'hui, grâce à l'obtention de son titre de séjour, sa vie a radicalement changé. Il s'est confié à franceinfo. 

Régularisé après avoir sauvé quatre personnes de la noyade, Nizar Hasnaoui a vu sa vie basculer - un reportage de Gaële Joly
--'--
--'--

Depuis 2015, Nizar Hasnaoui vit sur un petit nuage ou presque. En quelques heures, sa vie de clandestin arrivé en France en 2012, a basculé. Fini les courses poursuites avec la police par exemple : "Ma vie a carrément changé", reconnaît-il. 

Avant, j'avais peur de la police, j'avais peur de tout. Maintenant, je sors tranquille.Nizar Hasnaouià franceinfo

"Je reste même tranquille au café, je mange au restaurant tranquille", poursuit-il. Installé à Antibes, le jeune tunisien partage un appartement avec un collègue. Car, cela aussi a changé : il n'a plus besoin de travailler au noir. Il est salarié dans une société de nettoyage. 

Grâce à ses papiers (pour "services rendus à la collectivité"), il a pu rentrer chez lui et revoir, enfin, sa famille après des années d'absence. "Le jour où j'ai eu mes papiers, je suis rentré au bled, raconte Nizar Hasnaoui. J'ai passé une semaine là-bas, j'ai vu ma mère et ma famille et puis je suis rentré."

Il salue l'exploit de Mamoudou Gassama

Il a vu la vidéo de Mamoudou Gassama en train d'escalader les balcons pour sauver un enfant suspendu dans le vide. Il salue l'exploit. "J'ai vu sur Facebook, dit-il. J'ai vu comment il est monté. Il est courageux. Il est sportif à mon avis."

Lui aussi a été courageux ce jour d'octobre 2015. Il ne savait pas nager, mais il a pourtant participé au sauvetage de quatre personnes, prises au piège dans leurs voitures lors des inondations meurtrières sur la Côte d'Azur. Aujourd'hui, il ne veut toujours pas apprendre à nager. Il préfère se concentrer sur sa demande de naturalisation. Il l'attend toujours. Pour l'instant, il doit renouveler son titre de séjour chaque année.