Le navire humanitaire "Ocean Viking", à bord duquel se trouvent 180 migrants, demande un secours d'urgence

Des bénévoles de l\'association SOS Méditerrannée viennent en aide de migrants à bord du bateau \"Ocean Viking\", le 2 juillet 2020.
Des bénévoles de l'association SOS Méditerrannée viennent en aide de migrants à bord du bateau "Ocean Viking", le 2 juillet 2020. (SHAHZAD ABDUL / AFP)

Dans un communiqué, l'association SOS Méditerranée alerte sur "la détérioration rapide de l’état psychique de certains des rescapés à bord". Un groupe de 44 personnes se trouve "en besoin d’assistance urgente".

Bagarres, tentatives de suicide, menaces physiques envers l'équipage... La tension est devenue telle à bord du bateau humanitaire Ocean Viking que le navire, qui a recueilli 180 migrants en Méditerranée, s'est déclaré en "état d'urgence", vendredi 3 juillet.

Depuis 24 heures, "la situation à bord s'est détériorée au point que la sécurité des 180 rescapés et de l'équipage ne puisse plus être garantie", a expliqué SOS Méditerranée, qui affrète ce bateau-ambulance à bord duquel un journaliste de l'AFP est embarqué et pour lequel l'ONG réclame un débarquement "immédiat" en Italie ou à Malte.

Dans son communiqué, SOS Méditerranée alerte sur "la détérioration rapide de l’état psychique de certains des rescapés à bord". Un groupe de 44 personnes se trouve en effet "en besoin d’assistance urgente", car certains de ses membres "sont dans un état de détresse psychologique aiguë, manifestant l’intention de porter atteinte à leur intégrité physique et à celle d’autres personnes à bord, y compris des membres d’équipage, ou faisant état d’idées suicidaires". Les autorités italiennes et maltaises ont été alertées. En vain pour l'instant.

Vous êtes à nouveau en ligne