DIRECT. La police évacue les deux principaux campements de migrants à Paris, situés porte de la Chapelle et canal Saint-Martin

Le campement du canal Saint-Martin, dans le 10e arrondissement de Paris, est évacué par les forces de l\'ordre le 4 juin 2018.
Le campement du canal Saint-Martin, dans le 10e arrondissement de Paris, est évacué par les forces de l'ordre le 4 juin 2018. (LUCAS BARIOULET / AFP)

Ces deux grands campements insalubres de migrants à Paris, porte de la Chapelle et canal Saint-Martin, sont en cours d'évacuation lundi matin. Mercredi, une opération très attendue avait déjà permis la mise à l'abri d'un millier de personnes dans un autre campement.

Les deux grands campements de migrants parisiens installés le long du canal Saint-Martin (10e arrondissement) et porte de la Chapelle (18e arrondissement), dans le nord-est de la capitale, sont en train d'être évacués lundi 4 juin au matin, annonce la préfecture d'Ile-de-France. Quelque 1 000 personnes y vivent au total.

Une mise à l'abri avant examen de leur situation. "La préfecture de la région d'Île-de-France, préfecture de Paris, la préfecture de Police et leurs partenaires procèdent, ce jour, à la mise à l'abri des occupants de plusieurs campements de voie publique situés canal Saint-Martin (10e) et Porte des Poissonniers (18e)", dit la préfecture dans un communiqué. "Les personnes mises à l'abri feront l'objet d'un examen complet et approfondi de leur situation administrative par les services de l'État."

L'opération a débuté tôt lundi. L'opération a débuté dans le calme aux alentours de 6h30 sur le campement du canal Saint-Martin, où environ 550 personnes avaient été recensées avant le week-end, a constaté une journaliste de l'AFP. Une évacuation était également en cours près de la porte de la Chapelle, ou quelque 450 personnes étaient installées, ont indiqué la préfecture d'Ile-de-France et la préfecture de police dans un communiqué.

Une précédente évacuation au "Millénaire" mercredi. Plus d'un millier de personnes ont été évacuées mercredi à l'issue d'une opération de police sur le plus gros campement de migrants à Paris, après des semaines de bras de fer entre le gouvernement et la municipalité. Les tensions autour des migrants s'étaient récemment intensifiées après la mort par noyade d'un homme en mai près du campement du canal Saint-Martin et une violente rixe qui a fait un blessé grave au "Millénaire". 

Vous êtes à nouveau en ligne