La police évacue le campement de migrants du Boulevard de la Chapelle

FRANCE 2

350 personnes sont installées sous le métro aérien. Elles sont essentiellement originaires de l'Afrique de l'Est et y vivent parfois depuis plusieurs mois. Le camp est en cours de démantèlement.

L'opération d'évacuation a débuté vers 6h30 ce mardi 2 juin sur le Boulevard de la Chapelle à Paris. Les forces de l'ordre ont rassemblé sur le terre-plein central près de 350 migrants qui s'étaient installés ici sous le métro aérien, depuis plusieurs mois. Une évacuation devenue indispensable selon les associations présentes sur place. "Nous sommes là pour accompagner cette opération", explique à France 2 Pierre Henry, de l'association "France Terre d'Asile". "C'est une opération sanitaire, humanitaire. C'est une opération d'accès aux droits".

160 personnes transférées

Cette évacuation était attendue. Depuis le week-end du 30 mai, des affiches informaient les migrants de la décision de la préfecture d'évacuer le camp sous 48 heures. 160 d'entre eux devraient être transférés dans des centres d'accueil pour demandeurs d'asile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne