La capitaine du "Sea-Watch" jugée en Italie

France 3

Carola Rackete est une héroïne pour les défenseurs des droits de l'homme, mais pour le gouvernement italien elle est accusée d'avoir fait débarquer une quarantaine de migrants à Lampedusa. La capitaine allemande risque la prison.

Encouragée par ses partisans, la capitaine de 31 ans débarque en Sicile (Italie) sous escorte policière. Carola Rackete est conduite devant un juge italien. Elle est poursuivie pour avoir déposé, contre l'avis des autorités, des migrants sur l'île de Lampedusa. Un procès inconcevable pour le gouvernement allemand, le pays de nationalité de l'ONG Sea-Watch. Depuis le 12 juin, le bateau de l'ONG croisait devant l'île avec à son bord une quarantaine de migrants. Fidèle à sa politique, Matteo Salvini refusait tout débarquement, un blocus que la capitaine allemande a décidé de forcer.

1,2 million de dons

Pour le ministre de l'Intérieur italien, les ONG sont complices des passeurs et il s'est félicité de l'arrestation de Carola Rackete. Une collecte de fonds a réuni 1,2 million d'euros pour financer la défense de la capitaine, qui risque jusqu'à dix ans de prison. Une première décision de justice sera rendue mardi 2 juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne