L'Europe a trouvé un accord pour la répartition de 120 000 réfugiés

FRANCE 3

Un accord adopté à une large majorité, mais pas à l'unanimité. Les Tchèques, les Hongrois, les Roumains et les Slovaques ont voté contre.

La fracture est bien réelle concernant l'accueil des réfugiés. Mais ce mardi 22 septembre, l'Europe est sortie de la paralysie. Après moins de quatre heures de réunion à Bruxelles, Bernard Cazeneuve et son homologue allemand annoncent un accord et un chiffre. 120 000 migrants seront répartis dans les pays de l'UE. "Les décisions d'aujourd'hui ne concernent pas seulement la relocalisation de 120 000 réfugiés dans les pays de l'Union européenne. Elles concernent aussi les modalités de mise en oeuvre de cet équilibre entre générosité, humanité et fermeté (...)", a déclaré le ministre de l'Intérieur.

Un nouveau sommet mercredi

À Bruxelles, un peu plus tôt, les discussions sont rudes dès les premières minutes. Quatre pays, dont la Hongrie et la Roumanie, refusent tout compromis. Un accord à la majorité est arraché après d'âpres discussions. Mais il ne résout pas le problème des nouveaux migrants qui continuent d'affluer. Un sujet qui sera débattu mercredi lors d'un nouveau sommet avec les chefs d'État.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne