L'Allemagne attend "jusqu'à 800 000" demandeurs d'asile en 2015, quatre fois plus qu'en 2014

Des réfugiés attendent le 18 août 2015 devant un centre d\'accueil de Trèves, en Allemagne.
Des réfugiés attendent le 18 août 2015 devant un centre d'accueil de Trèves, en Allemagne. (HARALD TITTEL / DPA/AFP)

Un  chiffre avancé par le gouvernement Merkel, mercredi 19 août. Ce serait un record, alors que 202 000 demandes avaient été enregistrées en 2014.

Un record absolu, de l'aveu même du ministre allemand de l'Intérieur. Thomas de Maizière a annoncé, mercredi, que l'Allemagne attendait cette année "jusqu'à 800 000 demandeurs d'asile", un chiffre jamais vu. Juillet a d'ailleurs vu un afflux record de plus de 100 000 réfugiés et migrants arrivés sur les côtes européennes (et notamment en Grèce), soit trois fois plus qu'en 2014.

Des tentes et des casernes pour héberger les réfugiés

Thomas de Maizière a évoqué "un vrai défi à surmonter" pour son pays qui avait enregistré 202 000 demandes d'asile en 2014. Si le chiffre de 800 000 se confirmait, cela représenterait un quadruplement.

Prise de court, l'Allemagne héberge des réfugiés sous des tentes, dans des containers d'habitation ou dans des casernes. La hausse déjà spectaculaire depuis janvier a pris un tournant "dramatique" depuis le début de l'été. En juillet, quelque 38 000 personnes ont déposé une demande d'asile et sur les seuls 17 premiers jours d'août, ils ont été 50 000, a détaillé le ministre.

Les flux via la mer Egée et les Balkans ont augmenté

"Les flux migratoires via la mer Egée et les Balkans ont considérablement augmenté", a-t-il dit. Il a souligné que la "situation en Grèce s'est détériorée" avec des arrivées massives de migrants, venus des zones de conflit comme la Syrie ou l'Irak et arrivant sur des îles grecques complètement dépassées.

Il a enfin demandé à la Commission européenne d'agir contre les pays membres "qui n'assument pas leurs devoirs". L'Allemagne, a-t-il averti, "ne peut à elle seule assumer, comme c'est le cas actuellement, la prise en charge d'environ 40% des réfugiés et demandeurs d'asile en Europe". 

Vous êtes à nouveau en ligne