Italie : le mouvement des "sardines" tente de gêner Matteo Salvini

FRANCEINFO

Le mouvement des "sardines" gagne du terrain en Italie. Antifasciste, citoyen, il est né mi-novembre. Samedi 14 décembre, au moins 100 000 membres de ce mouvement manifestaient à Rome contre le leader d'extrême droite Matteo Salvini.

Au moins 100 000 membres ont manifesté samedi 14 décembre à Rome (Italie), portant fièrement leur emblème, une sardine. Un petit poisson qui prend une dimension importante pour les plus gros en se déplaçant groupé. Derrière les pancartes, des citoyens majoritairement jeunes, favorables à l'UE et aux migrants. Leur adversaire commun c'est le nationalisme et donc Matteo Salvini.

Salvini se moque des "sardines"

Le mouvement a débuté à Bologne mi-novembre. Au départ, il se rassemblait où le leader d'extrême droite tenait meeting, à distance pour ne pas créer d'incidents, mais suffisamment nombreux pour devenir un phénomène. La vague a grossi de semaine en semaine. Les "sardines" n'ont pas de leader, mais un fondateur, Mattia Sartori. C'est un militant écologiste blogueur âgé de 32 ans. Il veut faire de la politique autrement. Matteo Salvini espère gagner les élections régionales fin janvier et renverser un gouvernement affaibli à moins que d'ici là les "sardines" aient réussi à mobiliser les indécis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne