Italie : la crise politique s'empare de la question des migrants

France 2

Des pays européens sont prêts à accueillir une partie des migrants présents sur le navire Open Arms. La question migratoire provoque des crispations au sein du gouvernement italien, déjà au cœur d'une crise politique.

Depuis hier jeudi 15 août, le navire humanitaire Open Arms est ancré au large de l'île italienne de Lampedusa avec 147 migrants à son bord. Six pays européens, dont la France, se sont dits prêts à en recevoir une partie, selon le Premier ministre Giuseppe Conte, dans une lettre ouverte publiée sur Facebook.

Crise politique

"La France, l'Allemagne, la Roumanie, le Portugal, l'Espagne et le Luxembourg viennent à peine de m'indiquer qu'ils sont prêts à recevoir des migrants. Encore une fois, mes homologues européens nous tendent la main", écrit le chef du gouvernement. Paris devrait en recueillir une vingtaine. Une attaque directe contre Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur italien, qui, lui, refuse d'accueillir le navire humanitaire. Victime la crise politique en Italie, l'ONG italienne qui gère l'Open Arms a assuré que le bateau n'accosterait pas de force.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne