Ile de Lesbos : les migrants continuent d'arriver massivement

FRANCE 3

Les envoyés spéciaux de France 3 ont compté qu'un canot arrive toutes les dix minutes.

L'île de Lesbos (Grèce) reste submergée par l'arrivée massive des migrants. Ce jour-là, la traversée a failli virer au drame. Pour Ali Sinan, les nerfs lâchent. Le jeune afghan de 16 ans s'est vu mourir. Il ne sait pas nager : "C'était terrifiant et très dangereux", raconte-t-il. À mi-chemin, entre la Turquie et l'île de Lesbos (Grèce) le moteur s'est arrêté. L'eau a commencé à envahir l'embarcation surchargée. Les naufrages surviennent souvent de cette façon.Ali Sinan a payé 2 000 dollars pour cette traversée. Avec un seul bateau, les passeurs ont empoché 100 000 euros. Ce jour-là, un canot accoste toutes les dix minutes.

Des volontaires débordés

Sur la plage, des bénévoles de la Croix Rouge et des habitants sont là pour les accueillir. Ils distribuent des vêtements chauds ou effectuent des premiers soins. Dans un dispensaire de fortune, des médecins sont présents jour et nuit. Sur les routes de l'île de Lesbos l'exode parait sans fin. Seule la Turquie peut y mettre un terme. "Encore faut-il qu'elle sévisse contre les passeurs. Les trafiquants se font trois millions d'euros de bénéfice par jour. De quoi s'acheter quelques complicités", conclut Hugues Huet, en direct de la Grèce.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne