Hongrie : une très faible participation au référendum anti-migrants

France 3

Plus de huit millions d’électeurs hongrois étaient appelés à se prononcer dimanche 2 octobre sur la politique européenne de répartition des demandeurs d’asile.

Ce dimanche 2 octobre, les Hongrois étaient appelés aux urnes pour se prononcer sur l'accueil de réfugiés dans leur pays. Mais la faible participation semble sonner comme un désaveu pour le gouvernement de Viktor Orban. "Les bureaux de vote viennent de fermer, mais on sait déjà que le taux de participation à 18h était de 40%. C'est beaucoup moins que prévu", explique Florence La Bruyère, correspondante de France 24 en Hongrie.

"La défaite de la haine"

Le problème, c'est qu'il faut plus de 50% de bulletins valides pour que ce scrutin soit ratifié. Le Premier ministre Viktor Orban annonçait il y a quelques jours une victoire et un véritable tsunami qui allait se propager dans toute l'Europe. Ce n'est donc pas le cas. Ce soir, "c'est la défaite de la haine", comme l'ont dit des politiciens d'opposition. Le gouvernement avait investi 32 millions d'euros dans la campagne pour ce référendum contre l'accueil des réfugiés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne