Hongrie : un référendum anti-réfugiés

France 3

Plus de huit millions d’électeurs hongrois sont appelés à se prononcer dimanche 2 octobre sur la politique européenne de répartition des demandeurs d’asile.

"Ne prenez pas de risques, dîtes non !" : le message sans ambiguïté s'étale sur des centaines d'affiches et le résultat ne fait guère de doute, les Hongrois devraient refuser à une large majorité les quotas de migrants proposés par la Commission européenne. "Je vote non parce qu'il y a déjà beaucoup de pauvres dans notre pays", explique une habitante.

Une leçon de démocratie pour Viktor Orban

Et pourtant, la Hongrie devrait accueillir tout au plus 1 300 réfugiés sur les 160 000 migrants qui ont demandé l'asile en Europe, ce que refuse Budapest, qui a déjà construit des barrières sur sa frontière avec la Serbie et rétabli les contrôles avec l'Autriche. Pour le Premier ministre, le référendum est l'occasion d'imposer sa politique anti-migrants et d'asseoir son pouvoir face aux institutions européennes.

Vous êtes à nouveau en ligne