Hongrie : la journaliste qui a frappé des migrants est "désolée"

Sur ces images, une journaliste de la chaîne hongroise N1TV fait un croche-pied à un migrant près de la frontière serbe, mardi 8 septembre 2015.
Sur ces images, une journaliste de la chaîne hongroise N1TV fait un croche-pied à un migrant près de la frontière serbe, mardi 8 septembre 2015. (STEPHAN RICHTER / TWITTER)

Deux jours après avoir donné des coups de pied à des migrants, Petra Laszlo a expliqué, jeudi, avoir "eu peur" en voyant ces personnes courir vers elle.

Elle prend la plume pour s'expliquer et s'excuser. La journaliste hongroise Petra Laszlo, licenciée par la web TV qui l'employait après s'en être pris physiquement à des migrants, s'est dit "vraiment désolée", jeudi 10 septembre, dans une lettre adressée au quotidien Magyar Nemzet (en hongrois)"Je ne suis pas une raciste sans cœur qui frappe des enfants, a-t-elle affirmé. Je suis juste une mère sans emploi, qui a pris une mauvaise décision."

Petra Laszlo avait été filmée, mardi, en train de faire un croche-pied à un père de famille portant un enfant, à Roszke (Hongrie), près de la frontière serbe, au milieu d'une foule de migrants qui venait de forcer un cordon de police. Elle avait également été photographiée en train d'asséner un coup de pied à une fillette.

"J'ai eu peur"

"Je filmais, des centaines de migrants ont brisé le cordon de police, l'un d'eux a foncé vers moi et j'ai eu peur, assure-t-elle. Quelque chose a basculé en moi. J'ai juste pensé que j'étais attaquée et que je devais me protéger. Il est difficile de prendre de bonnes décisions dans des moments de panique."

La journaliste affirme ne pas mériter "la chasse aux sorcières politique contre [elle], ni les calomnies ou les menaces de mort".

Vous êtes à nouveau en ligne