Grèce : les migrants affluent par milliers vers Lesbos

france Info

Depuis un mois, les migrants sont de plus en plus nombreux à rejoindre l'île de Lesbos en Grèce. Ils sont ensuite entassés dans un camp surpeuplé.

Une femme lacère un bateau avec un couteau. Cette image, ce geste, c'est la signification d'un "voyage sans retour". À Lesbos (Grèce), les migrants arrivent chaque jour, toujours plus nombreux. "On a attendu toute la nuit pour monter dans un bateau. Nous n'avons rien mangé et il faisait très froid. Nous n'avons pas pu dormir", raconte un migrant. En seulement 24 heures, sept bateaux sont arrivés sur l'île, avec 265 personnes à bord, principalement des Afghans et Syriens en provenance de Turquie.

12 000 dans un camp

"En septembre, plus de 10 000 personnes sont arrivées sur les îles grecques. Près de 5 000 à Lesbos seulement. Septembre est le mois avec le plus grand nombre d'arrivées depuis la mise en œuvre de la déclaration conjointe de l'Union européenne et de la Turquie en mars 2016", éclaire Theodoros Alexelis, porte-parole UNCHR (Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés). L'état d'urgence a été déclaré devant l'afflux de migrants qui accostent jour et nuit. Les camps d'accueil sont saturés et celui de Moria en abrite 12 000 pour une capacité de 3 000 seulement. Le gouvernement grec veut renvoyer 10 000 réfugiés vers la Turquie d'ici l'an prochain.

 

Vous êtes à nouveau en ligne