VIDEO. "Tu préfères être payé ou rester en vie ?" : des migrants ex-esclaves en Libye racontent leur calvaire

FRANCE 2

Des centaines de candidats à la traversée vers l'Europe sont rentrés dans leurs pays d'Afrique, et racontent avoir été exploités en Libye.

"Quand l'Arabe m'a dit 'je ne te paye pas', c'est là que j'ai compris que j'avais été vendu" : Amadou Dabo vient de rentrer au Sénégal. Comme des centaines d'autres migrants voulant se rendre en Europe en passant par la Libye, il raconte avoir été réduit en esclavage dans ce pays. France 2 est allé à la rencontre de plusieurs de ces hommes, qui témoignent de leur calvaire.

"Je suis resté 15 jours dans le conteneur"

Ainsi, Amadou Dabo raconte avoir été conduit par un passeur dans une cour, où des passeurs africains négociaient avec des Libyens. "Je ne comprenais pas ce qu'il se passait. J'ai vu l'Arabe donner de l'argent au passeur, et je n'ai pas compris à quoi correspondait cette somme", explique-t-il. Il a travaillé trois mois comme maçon chez un Libyen, sans toucher d'argent.

Patrice Mendy, lui, explique avoir été enfermé dans un conteneur par des hommes armés alors qu'il venait d'arriver en Libye. "À l'intérieur, nous étions 150 personnes. Je suis resté 15 jours dans le conteneur, et mon frère a fini par envoyer de l'argent", raconte-t-il, assurant que ce sont des policiers qui montaient la garde.

C'est la diffusion par la chaîne américaine CNN, mi-novembre, d'images montrant cette situation d'esclavage qui a provoqué l'émotion dans le monde entier. Depuis, les témoignages d'anciens esclaves se sont multipliés dans les médias internationaux. Emmanuel Macron a évoqué la situation, mercredi, qualifiant cette traite humaine de "crime contre l'humanité".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne