EN IMAGES. Des enfants syriens photographient leur quotidien de réfugiés dans des camps au Liban

L'objectif de ce projet, créé en partenariat avec l'Unicef, est de permettre aux enfants réfugiés "d'exprimer leurs aspirations et surmonter progressivement leurs peurs".

Le froid, les abris de fortune, la promiscuité, parfois, et le sourire, presque toujours. Des réfugiés syriens âgés de 7 à 12 ans ont photographié leur quotidien dans des campements au Liban dans le cadre d'une initiative menée par l'association libanaise Zakira, en partenariat avec l'Unicef.

Ce projet, baptisé Lahza 2, s'est déroulé durant une année et s'est achevé par une exposition organisée en janvier à Beyrouth. Les équipes de l'association se sont rendues dans 63 sites différents à travers le pays, et 500 enfants ont été formés aux rudiments de la photographie. 

"Atténuer l'impact des atrocités"

L'Unicef explique avoir soutenu cette initiative en espérant qu'elle "permette d’atténuer les impacts des atrocités endurées par les enfants de Syrie". "La créativité et l’expression visuelle peuvent leur offrir un moyen d'exprimer leurs aspirations et de surmonter progressivement les peurs causées par leurs expériences", écrit l'organisme.

Ces clichés nous offrent un point de vue inédit sur les conditions de vie des réfugiés syriens au Liban. Ils sont aujourd'hui plus d'un million à avoir franchi la frontière pour s'y rendre. Le Liban, qui compte 6 millions d'habitants, est ainsi devenu le pays accueillant la plus grande proportion de réfugiés au monde.

117
Une famille prend la pose devant l'objectif d'Abdel, 10 ans, dans un campement de la plaine de la Bekaa, dans l'est du Liban. UNICEF / ZAKIRA
217
Une réfugiée syrienne est photographiée dans un campement de la plaine de la Bekaa. L'ombre du photographe, qui s'appelle aussi Abdel, âgé de 11 ans, est visible dans le coin inférieur droit du cliché. UNICEF / ZAKIRA
317
Une fillette sur une balançoire dans le campement de Delhamiyeh, dans la plaine de la Bekaa. Elle est photographiée par Gharam, 12 ans, originaire de la région de Homs (Syrie). UNICEF / ZAKIRA
417
Un groupe d'enfants tente de se réchauffer autour d'un feu allumé dans un campement dans la plaine de la Bekaa. Ce cliché a été pris par Ahmad, 12 ans. Lui et sa famille sont originaires de Raqqa, ville devenue le chef-lieu de l'organisation Etat islamique. UNICEF / ZAKIRA
517
Omran, 11 ans, photographie ses amis dans un campement de la plaine de Bekaa, traversé par un cours d'eau. UNICEF / ZAKIRA
617
Des réfugiés syriens posent aux côtés d'un bonhomme de neige réalisé dans leur campement de la plaine de la Bekaa. Le photographe, Akram, est âgé de 8 ans et est originaire d'Alep. UNICEF / ZAKIRA
717
Un enfant patauge, pieds nus, dans la boue d'un campement informel situé dans la plaine de la Bekaa. La photo est prise par Moustafa, 12 ans, originaire du gouvernorat de Hama, en Syrie. UNICEF / ZAKIRA
817
Une jeune réfugiée sourit devant son campement enneigé dans la plaine de la Bekaa. Le cliché a été pris par Hilal, 9 ans, originaire du gouvernorat d'Alep. UNICEF / ZAKIRA
917
Des enfants sautent d'obstacle en obstacle pour franchir un cours d'eau rempli de détritus, à proximité d'un campement de la plaine de la Bekaa. Le photographe, Nour, est âgé de 12 ans et est originaire de Homs. UNICEF / ZAKIRA
1017
Une petite fille pose, mains dans les poches, devant un abri situé dans un campement de la plaine de la Bekaa. Elle est photographiée par Qosay, 7 ans, originaire de la ville syrienne d'Alep et qui habite également dans le campement. UNICEF / ZAKIRA
1117
Nahed, Syrienne de 10 ans originaire d'Alep, photographie d'autres enfants, réfugiés comme elle, dans un campement de la plaine de la Bekaa. UNICEF / ZAKIRA
1217
Des enfants photographiés par Sara, 9 ans, dans un abri d'un campement de la plaine de la Bekaa. UNICEF / ZAKIRA
1317
Des enfants, chaussés pour la plupart de sandales en plastique, sont alignés devant l'objectif de Sara, 9 ans. Tous vivent dans un campement de la plaine de la Bekaa. Avec ce cliché, la jeune photographe a indiqué vouloir montrer "les conditions difficiles" endurées par ses proches. UNICEF / ZAKIRA
1417
Une jeune fille est photographiée à travers une toile de plastique trouée dans un camp de la plaine de la Bekaa. L'auteur du cliché s'appelle Baraa. Agé de 12 ans, il est originaire d'un petit village près d'Alep, en Syrie. UNICEF / ZAKIRA
1517
Deux garçons et une fille attendent, assis sur un matelas de fortune placé à l'arrière d'un camion stationné dans un campement de Masnaa, non loin de la frontière syrienne. Ahmad, 10 ans, est l'auteur de cette photo. UNICEF / ZAKIRA
1617
Mohanad pose contre l'abri de fortune fabriqué par sa famille dans un campement de Marjaayoun, dans le sud du Liban. L'auteur de la photo est son grand frère Omar, âgé de 8 ans. Il a pris ce cliché "pour se souvenir de ce moment quand [sa] famille rentrera en Syrie". UNICEF / ZAKIRA
1717
Un plan large d'un campement de réfugiés syriens, situé dans la région de Tal Serhoun, dans la plaine de la Bekaa. Le photographe, Moussa, est âgé de 12 ans. Originaire d'Alep, il vit dans l'un de ces abris. UNICEF / ZAKIRA