EN IMAGES - Découvrez le site du futur camp de réfugiés à Paris

Un nouveau camp de réfugiés doit ouvrir ses portes fin septembre, boulevard Ney, près de la porte de la Chapelle à Paris. Pour franceinfo, Gaële Joly, l’a visité en exclusivité. 

Les réfugiés auront bientôt deux nouveaux camps en région parisienne. Anne Hidalgo, la maire de Paris, l'a annoncé ce mardi matin lors d'une conférence de presse. Un camp de réfugiés ouvrira mi-octobre, près de la porte de la Chapelle à Paris. Il pourra accueillir jusqu'à 800 personnes, exclusivement des hommes. Sur place, on trouvera un centre de santé avec plusieurs infirmiers et un psychologue. "L’objectif est de répondre aux besoins du quotidien. Recharger son téléphone portable, se poser pour discuter avec un voisin, un ami ou quelqu’un de la famille" explique Julien Beller, l'architecte des lieux. Différents espaces sont par ailleurs prévus pour que les associations puissent dispenser différentes activités. L'objectif étant aussi de se "reconnecter et d'apprendre quels sont les dispositifs accessibles aux réfugiés en France" ajoute Julien Beller. 

Les femmes, elles, seront hébergées dans un autre camp à Ivry-sur-Seine, au sud de la capitale. 

110
Le nouveau centre de réfugiés sera installé boulevard Ney, près de la Porte de la Chapelle à Paris, sur une ancienne friche de la SNCF. Gaële Joly / Radio France
210
Le camp pourra accueillir 800 migrants, des hommes uniquement Gaële Joly / Radio France
310
A cet endroit il y aura l’accueil du camp. Les migrants ne pourront rester que 5 à 10 jours avant d’être pris en charge par l’Etat pour ceux qui veulent demander l’asile en France. C’est un camp de transit. Gaële Joly / Radio France
410
Ici le centre de santé avec des infirmiers et un psychologue pour accompagner les migrants. Gaële Joly / Radio France
510
Dans ce coin il y aura des lieux de vie, une buanderie, une cantine, des espace bénévoles et dehors un terrain de foot. Gaële Joly / Radio France
610
200 cabanes en bois de 4 lits seront disposées au rez-de-chaussée et au premier étage, sur une surface de 10 000 m2. Gaële Joly / Radio France
710
C’est l’association Emmaüs qui a été choisie pour co-gèrer le camp avec la municipalité. Gaële Joly / Radio France
810
L’association a recruté une centaine de personnes pour travailler sur ce camp. Gaële Joly / Radio France
910
Selon la mairie de Paris, le camp devrait être prêt à ouvrir mi-octobre. Gaële Joly / Radio France
1010
Le camp des femmes et des enfants ouvrira d’ici la fin de l’année à Ivry-sur-Seine (94) dans le sud de Paris. Gaële Joly / Radio France
Vous êtes à nouveau en ligne