Élargissement de l'Union européenne : les raisons du refus français

FRANCEINFO

Emmanuel Macron s'est opposé à l'entrée de l'Albanie et la Macédoine du Nord dans l'Union européenne, pour des raisons de politique internationale, mais aussi nationale.

La France a affirmé son opposition à l'entrée dans l'Union européenne de pays candidats comme l'Albanie ou la Macédoine du Nord. Un avis que défend Emmanuel Macron depuis début 2018. "Pour le président, l'Union européenne doit être plus forte avant de pouvoir songer à s'étoffer", explique la journaliste Astrid Mezmorian. "L'Europe est trop bureaucratique, trop lente et trop inefficace selon lui. Elle doit donc d'abord se réformer elle-même avant de s'élargir."

La crainte d'une décision impopulaire

Si sa vision de l'Union européenne l'empêche de plaider en faveur de ces candidatures, la politique d'Emmanuel Macron est aussi guidée par d'autres intérêts. "Emmanuel Macron ne veut pas donner du grain à moudre à Marine Le Pen parce que beaucoup de migrants arrivent d'Albanie en France, dévoyant le droit d'asile selon le président et ouvrir maintenant l'Union européenne à ce pays serait, il le suppute, très impopulaire", révèle Astrid Mezmorian.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne