Droit d'asile : vers davantage d'expulsions

France 2

Le gouvernement affiche sa fermeté dans le traitement des demandeurs d'asile.

Ils sont 19 à sortir de l'avion tôt ce matin à Roissy. 19 réfugiés soudanais ou centrafricains dont le dossier a été directement étudié au Tchad, dans le camp de réfugiés où ils se trouvaient. C'est une des promesses d'Emmanuel Macron : des guichets délocalisés dans les pays d'origine de ces migrants, pour savoir s'ils sont éligibles au droit d'asile.

Rétention rallongée

Si l'accueil est très solennel, dans le même temps, le gouvernement affirme sa fermeté. Seuls 30 % des demandeurs d'asile obtiennent le statut de réfugiés. Gérard Collomb souhaite que les autres soient davantage expulsés. L'exécutif promet des délais raccourcis à six mois maximum pour examiner les demandes et parallèlement, le ministre de l'Intérieur souhaite doubler la durée maximum de rétention d'un demandeur d'asile, 90 jours contre 45 aujourd'hui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne