Doubs : un boulanger en grève de la faim pour protester contre l'expulsion de son apprenti

France 2

À Besançon (Doubs), un boulanger s'est mis en grève de la faim depuis le début du mois de janvier pour protester contre l'expulsion de son apprenti guinéen.

Un boulanger de Besançon (Doubs) s'est mis en grève de la faim depuis désormais dix jours afin de protester contre l'expulsion de son apprenti. Mercredi 13 janvier, il avait déjà perdu 8 kg mais avait gagné de nombreux soutiens dans son combat. Une pétition rassemble plus de 230 000 signataires. Une tribune de plusieurs personnalités, comme Marion Cotillard ou Omar Sy, a également été publiée. "Cher Stéphane, tu nous as donné une leçon de courage et d'humanité. Ton combat pour Laye et la fraternité est désormais partagé par des centaines de milliers de Français", a twitté le député européen Raphaël Glucksmann.

Laye Fodé Traoré visé par une obligation de quitter le territoire

Le boulanger n'en revient pas de tous ces soutiens. "Moi, tout ce soutien, ça me nourrit. C'est pour ça que je n'ai pas eu faim pendant dix jours (...) Étant très émotif, je peux verser ma larme plusieurs fois par jour", confie Stéphane Ravacley. L'histoire a même été relayée par la presse étrangère. Laye Fodé Traoré a dû interrompre sa formation le 2 janvier dernier. Prise en charge en France en tant que mineur isolé, il est, depuis sa majorité, visé par une obligation de quitter le territoire français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne