Migrants : plus de 1 300 personnes ont été évacuées du lycée Jean-Quarré à Paris, annonce la préfecture

EVN

La police a investi ce lycée désaffecté, un bâtiment occupé par des migrants depuis le 31 juillet, dans le nord de Paris.

Nouvelle évacuation d'un campement de migrants à Paris. Après La Chapelle en juin et Austerlitz en septembre, la police a investi vendredi 23 octobre à 6 heures le lycée désaffecté Jean-Quarré, dans le nord de Paris, un bâtiment occupé par des migrants depuis le 31 juillet. La préfecture précise en fin de matinée que 1 300 personnes ont été évacuées, au lieu des 700 précédemment annoncées. Les habitants de ce lycée et les associations avaient été prévenus de cette évacuation.

Des centres d'hébergement pour les accueillir. Comme à chaque évacuation, la préfecture a prévu de reloger ces quelque 700 migrants dans des centres : 900 places ont été mises à disposition. Mais on ignore pour combien de temps.

"Ici, les conditions ne sont pas dignes." Présent sur place, le préfet de la région Ile-de-France, Jean-François Carenco, a justifié cette évacuation par une "urgence humanitaire".

 Deux de nos journalistes s'étaient rendus dans le camp cet été : Florian Delafoi, qui s'était penché sur l'utilisation du téléphone portable par les migrants, et Marie-Adélaïde Scigacz, qui avait rencontré des responsables du collectif La Chapelle en lutte.

Vous êtes à nouveau en ligne