DIRECT. Migrants à Calais : Londres consacrera 10 millions d'euros sur 2 ans à leur prise en charge

Des migrants derrière les grilles du site d\'Eurotunnel, à Calais (Pas-de-Calais), le 13 août 2015. 
Des migrants derrière les grilles du site d'Eurotunnel, à Calais (Pas-de-Calais), le 13 août 2015.  (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Le Royaume-Uni et la France ont signé jeudi un accord de coopération pour faire face à la crise migratoire.

Les ministres français et britannique de l'Intérieur ont signé, jeudi 20 août, un nouvel accord. L'objectif : faire face, ensemble, à l'afflux de migrants cherchant à gagner l'Angleterre, via Calais (Pas-de-Calais). Cet accord prévoit notamment que le Royaume-Uni va investir 10 millions d'euros sur deux ans pour la prise en charge des migrants de Calais, ainsi qu'un centre de commandement et de contrôle commun à Fokelstone (Royaume-Uni). 

Une visite d'Eurotunnel. Bernard Cazeneuve et Theresa May ont visité dans la matinée le site d'Eurotunnel, avant de rencontrer les forces de l'ordre. Eurotunnel a dénombré jusqu'à 1 700 tentatives d'intrusion par nuit début août, avant une décrue à 100 ou 200 en moyenne ces derniers jours.

La lutte contre les passeurs renforcée. Cet accord prévoit une section "renforçant l'engagement commun pour la sécurité du site, la lutte conjointe et résolue contre les filières criminelles de passeurs, les trafics d'êtres humains et l'immigration clandestine", alors qu'une économie de l'ombre s'est développée pour faire gagner le Royaume-Uni aux migrants. Des policiers britanniques vont être déployés à Calais pour lutter spécifiquement contre les passeurs, dans le cadre de cet accord.

Des mesures humanitaires. L'accord comprendra, d'autre part, des mesures "renforçant le dispositif humanitaire développé sur place avec les associations et les élus locaux, en particulier pour la protection" des "plus vulnérables". La situation des quelque 3 000 migrants vivant dans la "new jungle" qui s'est développée sur la lande voisine est si dégradée, malgré les aménagements réalisés par les pouvoirs publics sur le bidonville, que des associations ont décidé cet été de lancer leur propre opération humanitaire.

12h52 : Des précisions sur l'accord franco-britannique pour la prise en charge des migrants à Calais : le plan prévoit que la Grande-Bretagne alloue "des moyens supplémentaires" pour sécuriser le site d'Eurotunnel. Il veut aussi créer un "commandement unifié" sous la houlette de deux responsables français et britannique pour lutter contre les réseaux.

12h35 : L'accord entre la France et la Grande-Bretagne prévoit que Londres consacre 10 millions d'euros sur deux ans à la prise en charge des migrants à Calais.

12h34 : Un accord a été trouvé pour que la France et le Royaume-Uni créent un centre de commandement et de contrôle commun pour maîtriser les migrants de Calais.

10h57 : "Nous sommes proches d'atteindre nos objectifs."

Bernard Cazeneuve assure que la situation à Calais est en progrès :"Le nombre d'intrusions a été divisé par dix au cours des dernières semaines."

10h57 : "C'est un problème qui se pose à travers le monde."

Theresa May a affiché son objectif de voir une diminution du nombre de migrants essayant de venir en Angleterre. "Les gouvernements britanniques et français vont tenter de résoudre le problème, ensemble", assure la ministre de l'Intérieur britannique.

10h29 : Pendant ce temps, à Calais, les forces de police sont en place pour accueillir les ministres de l'Intérieur français et britannique, Bernard Cazeneuve et Theresa May.

10h17 : "Les Britanniques financeront 100 postes supplémentaires pour surveiller le tunnel sous la Manche", indique France info. La mesure doit être annoncée tout à l'heure par les ministres de l'Intérieur français et anglais.

09h25 : A Calais, Bernard Cazeneuve va signer, ce matin vers 10 heures, un accord sur les migrants avec son homologue britannique Theresa May. Des journalistes sont sur place dans l'attente des annonces et prennent la pluie.

09h25 : Des policiers britanniques seront bientôt déployés à Calais pour lutter contre les passeurs. Voici une première annonce avant la signature d'un accord dans la journée par les ministres français et britanniques de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve et Theresa May. Toutes les explications dans notre article.

09h25 : Alors que Bernard Cazeneuve et son homologue anglais s'apprêtent à signer un accord à Calais, L'Opinion revient que la situation des migrants en Europe avec en titre : "Migrants, cette crise qui tétanise l'Europe".


Vous êtes à nouveau en ligne