Des militants identitaires veulent empêcher l’entrée des migrants en Europe

Des jeunes militants identitaires se sont donné une mission : empêcher les migrants traversant la Méditerranée de mettre un pied sur le sol européen.

Des militants identitaires français, allemands, autrichiens et italiens ont lancé l’opération « Defend Europe ». Leur but : parcourir la Méditerranée pour dénoncer les bateaux de réfugiés aux garde-côtes libyens. 

« Si vous invitez toute l’Afrique, vous n’aidez pas l’Afrique. Vous devenez l’Afrique. »

« Nous voulons cesser le trafic d’humains. Nous voulons que les gens soient secourus aux abords de la côte libyenne. Mais nous voulons qu’ils soient amenés au-delà de la côte libyenne », déclare Martin Sellner, leader du mouvement de la Nouvelle droite identitaire d’Autriche.

Si le groupe est critiqué par les médias, il est soutenu par l’extrême droite américaine. Une plate-forme de crowdfunding leur a permis de récolter environ 150 000 euros pour l’achat du bateau, le « C-Star ».

« Emmenons le C-Star vers les côtes libyennes pour sauver des vies ainsi que l’Europe », insiste un militant.

« Defend Europe » veut aussi empêcher les ONG de secourir les migrants en Méditerranée. Selon Klaus Vogel, ancien capitaine et co-fondateur de SOS Méditerranée, l’action de ces identitaires est intolérable : « ces gens sont une honte pour l’Europe. Si quelqu’un sur votre palier était dans le besoin, vous l’aideriez, tout le monde le ferait. C’est ce qu’il se passe aujourd’hui en mer Méditerranée. »

Vous êtes à nouveau en ligne