Des migrants investissent les locaux de Ni putes, Ni soumises

FRANCE 3

Hier, mercredi 29 juillet, ils avaient été évacués de leur campement, dans le nord de la capitale.

Alors que l'afflux de migrants ne faiblit pas en Europe, une centaine d'entre eux se sont introduits dans les locaux de l'association féministe Ni putes, Ni soumises, à Paris, ce jeudi 30 juillet.

La veille, ces migrants avaient été évacués de leur campement, dans le nord de la capitale. Des riverains du quartier de La Chapelle leur ont alors conseillé de venir dans les locaux de l'association. "Il y a des centaines de migrants à la rue à Paris", s'offusque Valérie Osouf, du collectif des riverains "La Chapelle en lutte".

"On n'est pas un centre d'hébergement"

La présidente de l'association féministe ne comprend pas l'intrusion de ces migrants ici : "Les gens qui les ont amenés ici, leur ont dit que c'était possible, sauf qu'on n'est pas un centre d'hébergement", s'inquiète Linda Fali, présidente de Ni putes, Ni soumises, au micro de France 3.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne