Crise des migrants : la Turquie fait monter les enchères

France 2

Le sommet de Bruxelles, qui s'est achevé cette nuit, pourrait déboucher sur un accord entre l'UE et la Turquie. Ankara a fixé ses conditions pour reprendre tous les réfugiés qui n'obtiendraient pas le droit d'asile en Europe.

La Turquie réclame, non plus trois, mais six milliards d'euros à l'UE pour l'aider à prendre en charge les migrants qui sont sur son territoire. Les 28 n'ont pas accepté lundi soir, mais ils n'ont pas exclu non plus d'augmenter leur aide financière.

Plus important pour l'opinion publique turque, la suppression des visas pour venir en Europe. Le Premier ministre turc a marqué des points pour que ce soit avancé et effectif dès le mois de juin prochain.

Ankara veut rejoindre l'UE

François Hollande a déclaré qu'il était d'accord pour mettre en oeuvre ce point "si les critères sont respectés et il y a 72 critères à respecter". Enfin, le gouvernement d'Erdogan réclame l'accélération du processus d'adhésion à l'UE.

Sujet très sensible sur lequel les 28 sont restés prudents et flous dans leur déclaration finale. C'est un processus très long, mais la Turquie entend profiter de sa position de force sur la question de la crise migratoire pour faire bouger les lignes sur une question bloquée depuis plusieurs années.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne