"C’est une honte", une eurodéputée néerlandaise dénonce la politique migratoire européenne

Sophia In ‘t Veld, une eurodéputée néerlandaise, a pris la parole au Parlement européen pour critiquer la politique migratoire européenne, notamment le manque d’aide à l’Italie et à la Grèce.

"Les États membres ne sont pas à la hauteur de leurs responsabilités. Ils abandonnent l’Italie. Ils abandonnent la Grèce", a déploré Sophia In ‘t Veld, eurodéputée néerlandaise, le 5 juillet dernier au Parlement européen.

La vice-présidente du groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe, fustige l’attitude de l’Europe concernant la gestion de la "crise" migratoire : "c’est une honte. Nous sommes le continent le plus prospère du monde. Si nous ne pouvons pas gérer ce flux migratoire alors qui le pourra ?", a-t-elle ajouté.

Les ONG sauvent des vies

Sophia Int ‘t Veld a critiqué la nouvelle tendance qu’ont certaines personnalités politiques à viser les ONG qui viennent en aide aux migrants en mer. "On ne pourra jamais reprocher aux ONG de sauver la vie des gens", a lancé la députée dans l'hémicycle, sous les applaudissements.

De même, la députée néerlandaise a blâmé la façon dont l’Union européenne utilise ses finances face à l’afflux migratoire de ces dernières semaines. "Quand arrêterons-nous d’utiliser l’argent européen pour remplir les poches des dictateurs et des régimes défaillants ? Combien d’argent allons-nous encore envoyer en Libye pour laisser les gens mourir dans des circonstances misérables, pas seulement en Méditerranée, mais aussi dans le désert ?"

Vous êtes à nouveau en ligne