Une soixantaine de réfugiés secourus par l'"Aquarius" arrivés en France

Des réfugiés secourus en mer Méditerranée arrivent à l\'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, près de Paris, le 30 août 2018.
Des réfugiés secourus en mer Méditerranée arrivent à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, près de Paris, le 30 août 2018. (ALAIN JOCARD / AFP)

Ces 59 personnes, secourues par l'"Aquarius" et un autre navire humanitaire, avaient accosté à Malte mi-août.

Cinquante-neuf réfugiés de l'Aquarius et d'un autre navire humanitaire, qui avaient accosté à Malte mi-août, sont arrivés jeudi 30 août dans l'Hexagone. Partis de La Valette jeudi matin par un vol charter affrété par la France, ces migrants sont arrivés vers 11 heures à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, a constaté une journaliste de l'AFP. Ils avaient été entendus à Malte par l'Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra), qui avait envoyé une mission pour s'assurer qu'ils répondaient bien aux critères de l'asile.

Fatigués mais souriants, avec pour seul bagage un sac à dos rouge, les réfugiés, dont douze femmes seules et une famille de cinq enfants, ont immédiatement été répartis dans des bus. Parmi eux se trouvent "16 Soudanais, 25 Erythréens, 10 Somaliens, ainsi que quelques Camerounais, Ivoiriens et Nigérians", a indiqué Didier Leschi, le directeur général de l'Ofii (Office français de l'immigratoin et de l'intégration).

Ils doivent gagner des centres d'accueil "en Bourgogne, Franche-Comté et dans le Grand Est", où le statut de réfugié leur sera rapidement délivré, au terme d'une procédure "accélérée". L'Aquarius avait accosté à Malte le 16 août après avoir erré plusieurs jours en Méditerranée, avec 141 migrants épuisés à son bord. La veille, 114 migrants étaient arrivés sur l'île à bord d'un autre bateau, et la France s'était engagée à accueillir 60 réfugiés sur ce total. Au total, cinq pays se sont engagés à se répartir des réfugiés de ces deux navires.

Vous êtes à nouveau en ligne