Migrants : un nouveau bateau bloqué en Italie

Ce vendredi 22 juin, un nouveau bateau voué à l’errance en Méditerranée s’est échoué près des côtes libyennes. Mais Rome s’est montrée une nouvelle fois intraitable sur le sujet.

L’histoire se répète en Italie. Après l’Aquarius, un nouveau bateau rempli de migrants est arrivé proche des côtes libyennes ce vendredi 22 juin, rapidement refoulé par les autorités. À deux jours d’un mini-sommet européen consacré à la crise migratoire, la tension est à son comble entre l’Italie et l’Union européenne. Lorsque les sauveteurs de l’ONG allemande Mission Life Line sont arrivés sur zone, ils ont découvert 224 migrants à la dérive. Les femmes et les enfants ont d’abord été pris en charge, quand l’ONG a demandé à accoster en Italie. Sur les réseaux sociaux, Matteo Salvini a justifié sa position. "Ce bateau ne verra l’Italie que sur une carte postale, pas parce que Matteo Salvini est un méchant égoïste, mais parce qu’il y a des règles et qu’elles doivent être respectées", a-t-il dit.

Bras de fer

Selon Rome, l’ONG n’a pas obtempéré à ses instructions. Les migrants auraient dû être ramenés en Libye, a-t-on ajouté à Rome. L’ONG affirme, elle, avoir porté secours dans les eaux internationales. Pour l’UE, la décision italienne est inacceptable. Quelques heures plus tôt, des garde-côtes italiens avaient sauvé 522 migrants en pleine mer, débarqués en Sicile. Le bras de fer est loin d’être terminé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne