Migrants : qui pour accueillir l'Aquarius ?

Le port de Sète est prêt à recevoir l'Aquarius, avec 141 migrants à son bord. Mais le navire n'accostera pas en France. L'Élysée a fait savoir lundi 13 août que "seule une solution européenne était viable".

La plupart des 141 migrants présents à bord de l'Aquarius sont originaires de Somalie et d'Érythrée, et ont déjà parcouru des milliers de kilomètres pour fuir leur pays. Ils ont été secourus vendredi 10 août par le navire de Médecins sans frontières et SOS Méditerranée, et sont depuis réduits à patienter en pleine mer. "Il y a des gens qui ont été blessés pendant leur voyage, qui sont malades. Ils ont besoin de soins de la part des équipes médicales à terre", raconte Nick Romaniuk, coordinateur des sauvetages de SOS Méditerranée.

Malte et l'Italie ont déjà refusé

Lundi soir, l'Aquarius était entre Malte et Lampedusa (Italie), à la recherche d'un port où accoster. Malte a refusé de l'accueillir, tout comme l'Italie. En juin, l'Espagne avait déjà accueilli l'Aquarius et ses 360 migrants. Mais cette fois, le pays rechigne à proposer son aide. En France, le port de Sète se tient prêt. Mais l'Élysée préfère s'orienter vers une solution européenne et discute actuellement avec ses partenaires pour trouver un port d'accueil.

Vous êtes à nouveau en ligne