VIDEO. L'Italie refuse à nouveau le bateau d'une ONG venu porter secours à des migrants

France 2

Le bateau d'une ONG allemande qui venait de secourir des migrants s'est vu refuser l'accès à l'Italie, vendredi 22 juin, comme cela avait été le cas pour l'"Aquarius" il y a une semaine.

L'Italie confirme son intransigeance. Quand les sauveteurs de l'ONG allemande Mission lifeline arrivent sur zone, ils découvrent 224 migrants à la dérive au large des côtes libyennes. Une fois les passagers rescapés embarqués, le bateau souhaite accoster en Italie : hors de question pour les autorités locales. Une nouvelle fois, le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini affiche sa fermeté sur les réseaux sociaux. "Ce bateau ne verra l'Italie que sur une carte postale parce qu'il y a des règles", explique-t-il dans une vidéo.

Selon les autorités italiennes, l'ONG n'aurait pas obtempéré aux instructions : Rome aurait voulu que ces migrants soient remis aux gardes-côte libyens pour les ramener en Libye.

Le début d'un long bras de fer ?

L'ONG affirme avoir respecté la loi en leur portant secours dans les eaux internationales. Pour l'Union européenne, la décision du gouvernement italien est inacceptable. Quelques heures plus tôt, les gardes-côtes italiens ont eux-mêmes sauvé 522 migrants en pleine mer : ceux-là ont été débarqués en Sicile.

Le gouvernement italien affirme qu'il ne veut plus d'ONG en Méditerranée. Le bras de fer est loin d'être terminé : l'Aquarius, qui a débarqué 629 migrants en Espagne le week-end dernier, se dirige à nouveau vers les côtes libyennes pour de nouveaux sauvetages. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne