Migrants : des bateaux sans destination

Cette vidéo n'est plus disponible

Deux nouveaux navires d'une ONG transportant des migrants ont été rejetés par les autorités italiennes et se retrouvent bloqués au sud de la Sicile.

Le "Lifeline", un navire humanitaire allemand, est devenu le nouveau symbole du bras de fer entre pays européens au sujet de l'accueil des migrants. À son bord, des hommes, des femmes et des enfants souvent épuisés, et dont les images de détresse suscitent l'émotion. "Il semble que la politique mondiale soit menée sur le dos de ces personnes", explique le capitaine du bateau, dont le navire est bloqué au sud de la Sicile après s'être vu rejeté par les autorités italiennes.

L'Italie se montre ferme

Le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, s'est montré ferme sur la question : "Rejoindre l'Italie, ils peuvent oublier. Je veux en finir avec le business du trafic et la mafia". Un autre navire, transportant plus d'une centaine de migrants, est dans la même situation que le "Lifeline". Dans le même temps, plus de 750 personnes sur des embarcations de fortune ont été secourues au niveau du détroit de Gibraltar.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne