Migrants : avec l'"Ocean Viking, on peut organiser rapidement une évacuation médicale urgente"

À l\'arrière, le grand container blanc réservé aux hommes secourus en Méditerranée.
À l'arrière, le grand container blanc réservé aux hommes secourus en Méditerranée. (THIBAULT LEFÈVRE / RADIO FRANCE)

L'"Ocean Viking", nouveau bateau des ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, s'apprête à partir pour assurer le sauvetage en mer des migrants au large de la Libye.

"Ce qu'on peut gérer, ce sont les situations de déshydratation, les soins aux femmes enceintes, mais on ne fera pas des interventions chirurgicales", explique Luca, médecin urgentiste du navire l'Ocean Viking. "On peut organiser rapidement une évacuation médicale urgente."

Après sept mois sans bateau, les ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières vont retourner sauver les migrants au large de la Libye. L'Ocean Viking remplace l'Aquarius. Ce navire devenu symbole de la crise migratoire en Europe a sauvé près de 30 000 personnes en deux ans. L'Aquarius avait perdu ses pavillons gibraltarien et panaméen à la suite des pressions du gouvernement italien. Il avait mis à ses activités en fin d'année 2018.

Une petite ville sur l'eau

Le pont du navire est extrêmement bien fourni. Il permet de secourir, accueillir et soigner des rescapés. Plus rapide et plus adapté au sauvetage en mer, l'Ocean Viking est surtout mieux aménagé que l'Aquarius.

Situé au centre du bateau, l'espace de soin est encadré par un grand container blanc de 150 places pour les hommes, à l’arrière. À l’avant, un autre, trois fois plus petit pour les femmes et les enfants.

"Ça a été tout le challenge : arriver à organiser un pont à base de containers de modules médicaux, pour pouvoir mettre nos canaux de sauvetages et organiser une bonne réception des réfugiés", explique Jérémy, sauveteur depuis un an et demi pour SOS Méditerranée.

Potentiellement, dans quelques jours, on est sur zone en mer Méditerranée centrale, opérationnels.Sophie Beau, directrice générale SOS Méditerranée

L’équipage de 24 humanitaires est prêt à partir mais pas encore la machine, actuellement en escale technique à Marseille. "Là on n'est pas prêt, indique Sophie Beau, directrice générale de SOS Méditerranée. On est en train de tout réceptionner les équipements et le matériel."

L'Ocean Viking naviguera sous pavillon norvégien. Il devrait mettre trois ou quatre jours, pour rejoindre, de Marseille, la Méditerranée centrale. Jeudi 25 juillet, 150 personnes sont mortes noyées, "la pire tragédie de l'année" selon l'ONU. Depuis le début de l'année, sans compter ce naufrage, 669 personnes sont mortes en Méditerranée.

Vous êtes à nouveau en ligne