Marseille : SOS Méditerranée "condamne fermement l’attaque violente" de militants identitaires contre son siège

Le navire Aquarius, affrêté par SOS Méditerrannée, dans le port de Marseille le 4 octobre 2018.
Le navire Aquarius, affrêté par SOS Méditerrannée, dans le port de Marseille le 4 octobre 2018. (VAL?RIE VREL / MAXPPP)

L'association qui affrête le navire Aquarius a publié vendredi un communiqué suite à l'irruption dans son siège marseillais d'une vingtaine de militants de Génération identitaire.

SOS Méditerranée "condamne fermement" dans un communiqué diffusé vendredi 5 octobre "l’attaque violente" contre son siège à Marseille. L’association réitère son appel à une large mobilisation "pacifique et apolitique" samedi 6 octobre pour réaffirmer les valeurs de solidarité que représente l'Aquarius dont elle est propriétaire.

Une vingtaine de militants du groupe d’extrême droite, Génération identitaire, ont pénétré vendredi en début d’après-midi, dans les locaux de l’association de sauvetage en mer. 22 personnes ont été interpellées, selon les informations de France Bleu Provence. Ces militants ont diffusé des vidéos de leur opération sur les réseaux sociaux, où l'on voit notamment une affiche indiquant : "SOS Méditerranée complice du trafic d'êtres humains !"

Une action revendiquée par Génération identitaire

SOS Méditerranée assure qu'elle utilisera "tous les recours légaux et signalements nécessaires afin qu'un tel épisode ne puisse plus se reproduire".

Génération identitaire a revendiqué sur Twitter "l'occupation" du siège marseillais de l'ONG venant en aide aux migrants. Ils réclament la saisie de l'Aquarius, dernier navire humanitaire à parcourir la Méditerranée pour secourir des migrants qui tentent la traversée clandestine vers l'Europe.

Vous êtes à nouveau en ligne