"La dignité des survivants doit être respectée" : SOS Méditerranée réagit à la campagne de pub de Benetton qui montre un sauvetage de migrants

Capture d\'écran d\'une campagne publicitaire de la marque italienne Benetton qui utilise une image prise lors d\'un sauvetage de migrants en mer méditerannée,  le 9 juin 2018.
Capture d'écran d'une campagne publicitaire de la marque italienne Benetton qui utilise une image prise lors d'un sauvetage de migrants en mer méditerannée,  le 9 juin 2018. (BENETTON)

En pleine polémique sur la prise en charge des migrants de l'"Aquarius", la célèbre marque italienne a utilisé des photos de l'association humanitaire. Cette dernière a condamné l'initiative sur Twitter mardi soir.

Une dizaine de lignes pour dire tout le mal qu'elle pense de l'initiative. Dans un communiqué publié mardi 19 juin, l'ONG SOS Méditerranée annonce qu'elle se "dissocie entièrement" de la campagne publicitaire de la marque italienne Benetton mettant en scène des images prises lors d'un sauvetage de migrants. "La dignité des survivants doit être respectée en toutes circonstances. La tragédie humaine qui se déroule en Méditerranée ne doit jamais être utilisée à des fins commerciales", écrit l'association humanitaire.

L'organisation humanitaire, qui affrète l'Aquarius, évoque une "initiative personnelle" du photographe à l'origine des clichés. Elle affirme ne pas avoir donné son accord pour cette utilisation commerciale, dont elle "vient d'être informée". 

"Je ne suis pas un vendeur"

Deux publicités sont pointées du doigt. Sur la première, des migrants, gilets de sauvetage sur le dos, sont en train d'être secourus par des bénévoles de SOS Méditerranée. Sur la seconde, on voit des femmes et des enfants sur la terre ferme, en train d'être pris en charge par une bénévole de la Croix-Rouge. "À chaque fois, aucun commentaire, seulement le logo de la marque apposé sur les photos de Kenny Karpov, photographe auprès de SOS Méditerranée", remarque le HuffPost.

Ces publicités ont notamment été publiées dans le quotidien italien La Repubblica, ainsi que sur les réseaux sociaux de la marque. "Benetton a acheté deux pages dans La Repubblica et les a utilisées pour publier la photo d’un bateau de migrants, sans aucun autre commentaire", s'étonne une internaute.

Dans les colonnes de La Tribuna di Treviso (article en italien), le concepteur de cette campagne explique sa démarche. "Je ne suis pas un vendeur, je ne veux pas faire de publicité, je veux être témoin de mon temps", se défend Oliviero Toscani. 

En tout cas, cette campagne ne plaît pas du tout au nouveau ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini. "Je suis le seul à trouver cela minable ?", a-t-il commenté sur Twitter.