Aquarius : où le navire va-t-il accoster ?

Interdit de débarquement à Malte et en Italie, le bateau humanitaire cherche un nouveau port d'accueil. Lundi 13 août, le port de Sète (Hérault) s'est porté volontaire.

Déjà fatigués par un long voyage, les 141 migrants à bord de l'Aquarius doivent encore patienter avant de rejoindre la terre ferme. L'Aquarius attend depuis trois jours l'autorisation d'accoster dans un port. Mardi 14 août, le navire est donc toujours sans affectation. "Ces gens méritent d'être débarqués le plus tôt possible dans un endroit plus approprié", explique Nick Romaniuk, coordinateur des sauvetages de SOS Méditerranée.

L'Élysée souhaite une solution européenne

L'Aquarius, qui a secouru 141 personnes au large de la Libye vendredi, navigue mardi entre l'île de Lampedusa (Italie) et Malte. Mais les deux pays lui ont opposé un refus officiel. Le directeur de port de Sète s'est lui dit prêt à recevoir l'Aquarius : "il s'agit de femmes, d'enfants qui fuient la répression, la guerre et la misère", s'insurge Jean-Claude Gayssot, président du port de Sète-Frontignan. La proposition reste conditionnée à l'accord du gouvernement, qui préfère s'orienter vers une solution européenne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne