"Aquarius" : la France va accueillir 60 des migrants débarqués à Malte

Le navire humanitaire \"Aquarius\" quitte le port de Marseille, le 1er août 2018.
Le navire humanitaire "Aquarius" quitte le port de Marseille, le 1er août 2018. (BORIS HORVAT / AFP)

Cet accord met fin à quatre jours d'une nouvelle crise autour du sort des migrants secourus par le navire de SOS Méditerranée.

Une solution a finalement été trouvée. La France a annoncé, mardi 14 août, qu'elle va accueillir 60 migrants sur les 255 secourus en mer et débarqués à Malte, dont 141 secourus par l'Aquarius et 114 par un autre bateau arrivé lundi soir.

Le gouvernement de Malte avait déclaré plus tôt qu'il autorisait le navire humanitaire Aquarius, accoster dans un de ses ports, dans le cadre d'un accord avec plusieurs États européens, dont la France.

Des migrants répartis sur cinq pays

Cet accord met fin à quatre jours d'une nouvelle crise autour du sort des migrants secourus par l'Aquarius. "Malte servira de base logistique et la totalité des 141 migrants censément à bord seront répartis entre la France, l'Allemagne, le Luxembourg, le Portugal et l'Espagne", a précisé le gouvernement dans un communiqué.

L'Espagne, qui avait accueilli l'Aquarius en juin au moment de sa précédente errance, a fait savoir mardi, par la voix de son Premier ministre Pedro Sanchez, qu'elle allait prendre en charge sur son sol 60 migrants.

Le Portugal s'est de son côté dit, par un communiqué de son gouvernement, "disponible pour accueillir 30 des 244 migrants qui sont à bord de l'Aquarius et des autres embarcations actuellement à Malte".

Vous êtes à nouveau en ligne