"Aquarius" : la moitié des migrants à bord veulent trouver asile en France

FRANCE 2

En duplex depuis Valence, en Espagne, où a accosté le navire humanitaire "Aquarius", la journaliste Lilya Melkonian fait le point sur ce qu'il adviendra de ces migrants, dont la moitié a affirmé vouloir trouver asile en France.

Près de la moitié des 630 migrants de l'Aquarius souhaiteraient demander l'asile en France. C'est ce qu'affirme le gouvernement espagnol. La France s'était dite disposée, la semaine dernière, à en accueillir une partie. Quels sont les migrants qui pourraient être accueillis ? "Ce seront uniquement ceux qui sont éligibles au droit d'asile en France, c'est-à-dire qu'ils sont menacés dans leur pays d'origine, explique la journaliste Lilya Melkonian, en duplex depuis Valence, en Espagne. Difficile de dire combien de personnes cela représente avant que leurs dossiers n'aient été étudiés au cas par cas. C'est ce qu'a fait savoir le gouvernement français."

Le directeur général de l'Ofpra est sur place

"Les Espagnols, eux, affirment que près de la moitié des migrants de l'Aquarius, à savoir 274 personnes, ont dit vouloir l'asile en France. Tous ne l'obtiendront peut-être pas. En tout cas, le directeur général de Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides), en charge d'examiner ces requêtes, est ici en ce moment, à Valence. Il établit les premiers contacts avec les autorités espagnoles afin que ses équipes puissent arriver dans les prochains jours pour rencontrer ces demandeurs d'asile", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne