"Aquarius" : l'Europe face au dossier des migrants

France 3

La question devient de plus en plus politique. Où et comment accueillir les migrants de l'"Aquarius" ? Sète (Hérault) et la Corse se sont portés candidats pour recevoir le bateau humanitaire. Notre journaliste Patricia Issa-de-Grandi, en duplex depuis l'Elysée, fait le point sur la situation.

Le bateau humanitaire Aquarius, avec à son bord 141 migrants, se trouve toujours en pleine mer méditerranée. Il cherche un port d'acceuil. "L'Élysée s'est montrée ferme sur le sujet. Le président suit le dossier avec attention, en lien avec ses partenaires européens, pour tenter de trouver une solution d'urgence", explique notre journaliste Patrica Issa-de-Grandi, en duplex devant le palais de l'Elysée.

"La France a déjà fait preuve de solidarité"

L'exécutif a rappelé trois principes, qui doivent s'appliquer à l'Aquarius.  "Le principe de secours du port le plus proche doit s'appliquer. Ce serait donc à Malte ou à l'Italie d'accueillir le bateau. Il faudrait favoriser une solution européenne concrète et concertée. La France a déjà fait preuve de solidarité en accueillant 78 migrants débarqués de l'Aquarius en juin dernier", précise notre journaliste. Malte et l'Italie refusent d'accueillir le bateau. En France, la Corse et le port de Sète (Hérault) se sont portés volontaires pour accueillir le bateau humanitaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne