"Aquarius"

L\'équipe de l\'ONG allemande Sea-Watch, mardi 12 juin, en attente d\'instructions pour débarquer 41 migrants secourus au large des côtes libyennes.

"On nous met des bâtons dans les roues" : après l'"Aquarius", un autre bateau humanitaire en attente d'un port d'accueil

L\'Aquarius, le bateau de l\'ONG SOS Méditerranée dans le port de Salerne en Italie, le 26 mai 2017.

Aquarius : sur la "crise des réfugiés, la voix de la France est absente au sein de l'UE" estime Valérie Rabault

L\'Aquarius, le bateau de l\'ONG SOS Méditerranée dans le port de Salerne en Italie, le 26 mai 2017.

Aquarius : "Il faut un partage des responsabilités entre les différents pays" sur le secours en mer des réfugiés

Des migrants sur le pont de l\'\"Aquarius\", un navire humanitaire, le 12 juin 2018, après avoir été secourus en mer Méditerranée.

L'"Aquarius" et les 630 migrants à son bord font finalement route vers l'Espagne

L\'Aquarius, le 14 septembre 2017 au large de la Libye. 

Comment la France justifie son refus d'accueillir le navire "Aquarius", bloqué avec plus de 600 migrants à son bord

Emmanuel Macron à l\'Elysée, le 17 avril 2018.

"Aquarius" : Emmanuel Macron dénonce le "cynisme" et "l'irresponsabilité" de l'Italie

La zone de recherche et de sauvetage de la Méditerranée le 9 juin 2018 où des migrants ont été secourus avant d\'embarquer sur le navire de l\'ONG française Aquarius.

"Il faut que l'exécutif arrête la politique de l’autruche" : une députée LREM appelle la France à accueillir l'"Aquarius"

Des migrantes à bord de \"L\'Aquarius\", le 10 mai 2018, en mer Méditerranée.

"Aquarius" : la France "vaut mieux que ça", dénonce un député LREM

L\'\"Aquarius\" dans le port de Salerne en Italie, le 26 mai 2017.

L'Espagne propose d'accueillir l'"Aquarius" : "Ces bras-de-fer politiques jouent sur la vie de personnes", dénonce SOS Méditerranée

123456789

Vous êtes à nouveau en ligne