Allemagne : une centaine de jeunes femmes agressées sexuellement la nuit du Nouvel An

FRANCE 2

Les agresseurs pourraient faire partie de la vague des réfugiés arrivés récemment dans le pays. Quelque 90 plaintes ont été déposées, mais les autorités ont tardé à réagir tant le sujet est sensible.

La nuit du Nouvel An à Cologne, en Allemagne, devant la gare et la cathédrale, l'ambiance était à la fête et les policiers se sont retrouvés un peu débordés. Cette nuit-là, à cet endroit, une centaine de jeunes femmes ont été sexuellement agressées. La plupart des victimes décrivent des groupes d'agresseurs d'origine étrangère. "J'ai été touchée de force sur toutes les parties de mon corps. Mon copain a essayé de me défendre, mais les agresseurs étaient par groupe de 30 ou 40, c'était impossible", explique une jeune femme qui témoigne anonymement.

La police embarrassée

Selon les premiers témoignages, les victimes parlent de plusieurs dizaines d'agresseurs. L'affaire soulève beaucoup d'émotion en Allemagne. Sans preuve, des responsables politiques accusent les migrants d'être les agresseurs. La maire de Cologne a convoqué une conférence de presse accompagnée du chef de la police, très embarrassé par cette affaire.

"Nous n'avons arrêté aucun suspect, nous ne savons pas qui sont les agresseurs. Selon mes services, il s'agit en grande majorité de jeunes hommes de 18 à 35 ans, originaires d'Afrique du Nord ou de pays arabes. On ne peut pas en dire plus pour le moment", commente Wolfgang Albers, chef de la police de Cologne. Mardi 5 janvier au soir, plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Cologne contre ces agressions. En pleine crise des migrants, l'affaire devient très politique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne