A Toulouse, 45 familles syriennes ont trouvé un peu de répit

FRANCE 2

Ces quelques 230 Syriens sont arrivés après parfois des années d'errance. La France n'était pas leur destination, mais c'est ici qu'ils ont trouvé refuge.

Si la France accueille des migrants de manière organisée depuis le 9 septembre, d'autres sont arrivés avant dans des conditions plus chaotiques. A Toulouse (Haute-Garonne), 45 familles syriennes vivent dans des immeubles désaffectés, voués à la destruction.

Nasser et les siens ont fui Homs, bombardée et quasi détruite. C'était en 2011. Ils sont passés par plusieurs pays. Chaque fois, ils ont tenté de commencer une nouvelle vie, mais faute d'aide ou de toit, ils ont poursuivi leur exode. "Ça fait quatre ans que les enfants ne sont pas allés à l'école", regrette Nasser au micro de France 2.

"La vie est difficile"

Pour beaucoup, la France n'était pas la destination finale. Ces réfugiés ont un temps rêvé de la fin de la guerre pour regagner la Syrie. A Toulouse, ils ont trouvé refuge. "Depuis que nous sommes ici, mes enfants sont en sécurité. C'est l'essentiel. Mais la vie est difficile. Il n'y a rien à faire, il n'y a pas de travail. Je ressens comme un vide dans ma vie", confie Sohi Al Assad. Les migrants redoutent l'expulsion, mais la mairie et le bailleur social se sont engagés à ce qu'ils ne soient pas délogés sans solution de remplacement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne