Migrants : une centaine de policiers en renfort à Calais

(Echange entre un migrant et les forces de l'ordre à Calais © Maxppp)

Dans une interview accordée à la Voix du Nord, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, annonce jeudi l’arrivée de 100 hommes supplémentaires pour faire face à la situation migratoire de plus en plus tendue.

La situation des migrants à Calais est de plus en plus tendue. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a décidé d’agir. Il annonce jeudi dans La Voix du Nord  l’envoi d’une centaine de policiers supplémentaires.

 

"J'ai décidé de renforcer encore ces effectifs à compter d'aujourd'hui, par l'envoi de 100 policiers et gendarmes supplémentaires, dont 70 en permanence 24h/24 pour sécuriser le port, et 30 autres pour sécuriser le centre-ville ", indique le ministre. En tout, il y aura donc 450 policiers et gendarmes. "Ces renforts significatifs sont indispensables pour assurer la sécurité des Calaisiens et des Calaisiennes ainsi que celle du port ", a estimé la maire de Calais, Natacha Bouchart. "Certains on tort de croire que le problème de Calais est un problème local puisque c’est le problème politique numéro un européen ", a-t-elle estimé.

"La situation est très évolutive à Calais" (Denis Robin, préfet du Pas-de-Calais sur France Inter)
--'--
--'--

Demandes d’asiles traitées rapidement

Une annonce qui intervient quelques heures après une nouvelle tentative des migrants de pénétrer de force dans des camions se dirigeant vers le port de Calais. Ils espèrent pouvoir passer en Grande-Bretagne. Le ministre a aussi annoncé des travaux pour sécuriser la zone portuaire ainsi qu'une réponse "humanitaire, sanitaire et d'accès aux droits pour les migrants ".

 

"L'Etat prend ses responsabilités, dans le respect des décisions de justice. Nous faisons en sorte que les campements illégaux cessent. L'hébergement des personnes vulnérables, femmes et enfants, sera renforcé. Les demandes d'asile seront traitées rapidement et les demandeurs hébergés sur tout le territoire national ", a dit le ministre.

 

A LIRE AUSSI ►►► GRAND FORMAT | Migrants à Calais : une "détermination de plus en plus grande"  

"Le problème de Calais" n’est pas un problème local, "c’est le problème politique numéro un européen" (Natacha Bouchart maire de Calais)
--'--
--'--