Migrants : Paris et Berlin accordent leur position avant le sommet européen

FRANCE 2

François Hollande et Angela Merkel se sont entretenus à l'Élysée, ce vendredi 4 mars. Ils ont rappelé que les réfugiés devaient rester "au plus près de leur pays". Jeff Wittenberg nous en dit plus.

Certes, l'afflux de réfugiés s'est légèrement ralenti ces dernières semaines, selon François Hollande et Angela Merkel qui se sont entretenus ce vendredi 4 mars à l'Élysée. Mais quand même, "il n'y en a jamais eu autant en Europe", explique Jeff Wittenberg, en direct de l'Élysée, avant de poursuivre : "un sommet va d'ailleurs y être consacré lundi 7 mars prochain, entre l'Union européenne et la Turquie, qui accueille à elle seule 2,5 millions de réfugiés".

Les faire rester en Turquie ou au Liban

Une aide de trois milliards d'euros va lui être octroyée. L'idée ? Faire en sorte que le maximum de réfugiés ne viennent pas en Europe occidentale. Tout à l'heure, François Hollande a d'ailleurs rappelé que "les réfugiés syriens qui fuient la guerre doivent être accueillis au plus près de leur pays ,c'est-à-dire en Turquie, en Liban, en Jordanie. Et nous devons apporter les aides indispensables".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne