Migrants à Calais : Londres apporte son aide financière

(Un migrant érythréen à Calais © MAXPPP)

Londres a décidé d'aider financièrement la France à gérer les migrants qui rejoignent Calais en espérant traverser clandestinement la Manche.

La France et la Grande-Bretagne vont créer un fonds commun dans le cadre d'un accord sur la lutte contre l'immigration clandestine au port de Calais, a annoncé samedi le ministère de l'Intérieur.

 

L'accord prévoit des "mesures concrètes", dont la création d'un fonds qui sera abondé de 15 millions d'euros par la Grande-Bretagne, afin de "sécuriser le port de Calais et protéger les personnes vulnérables", précise le ministère.

"Une avancée très importante "

Il s'agit notamment d'installer à terme des barrières solides le long de la rocade menant à la zone portuaire et de renforcer la sécurité du parking situé à l'est du port. S'agissant des personnes "vulnérables, telles que les victimes de la traite des êtres humains", disent les deux ministres, le fonds permettra de "s'assurer que ces victimes reçoivent l'aide et le soutien appropriés".

 

Bernard Cazeneuve a salué une "avancée très importante ". Selon lui, le Royaume-Uni "reconnaît " être "responsable avec la France des mesures urgentes et de long terme qui doivent être mises en place " pour "dénouer la crise que connaît la question migratoire à Calais depuis plusieurs années ".

 

Quelque 1.500 clandestins actuellement à Calais

Cet accord a été conclu au terme de trois semaines de négociations. Fin août, Bernard Cazeneuve avait appelé le gouvernement britannique à "prendre ses responsabilités ". De son côté la maire UMP de Calais, Natacha Bouchart avait menacé de bloquer le port de Calais sans "geste fort " du Royaume-Uni.

 

Actuellement, selon les autorités françaises, quelque 1.400 à 1.500 clandestins se trouvent à Calais. Des migrants principalement originaires du Soudan et d'Érythrée