Meurtre commis par l'IRA en 1972 : le leader du Sinn Fein arrêté

(Maxppp)

Gerry Adams, qui dirige le Sinn Fein, principal parti nationaliste d'Irlande du Nord, a été arrêté par la police dans le cadre d'une enquête sur le meurtre d'une femme commis en 1972 par l'IRA. La mort de cette mère de dix enfants est l'un des crimes prêtant le plus à controverse commis durant les troubles qui ont marqué la province nord-irlandaise.

Gerry Adams s'est présenté lui-même à la police. Le leader du parti nationaliste d'Irlande du Nord, le Sinn Fein, est soupçonné depuis longtemps d'être impliqué dans le meurtre de Jean McConville, ce qu'il a toujours nié. Il entend donc clamer son innocence. Gerry Adams était à l'époque l'un des dirigeants de l'IRA, dont le Sein Fein est l'aile politique. 

"Le mois dernier, Gerry Adams a indiqué qu'il était disponible pour  rencontrer la police nord-irlandaise concernant le cas Jean McConville. Cette  rencontre a lieu ce soir ", indique le Sinn Fein sur son site Internet.

Enlevée et tuée par 12 hommes de l'IRA

Cette femme de 37 ans, veuve et mère de dix enfants, a été enlevée par 12 hommes de l'IRA en 1972 à Belfast, puis tuée et enterrée dans un lieu tenu secret. Son corps n'a été retrouvé qu'en 2003, trente ans plus tard, sur une plage de Carlingford en Irlande. Elle était soupçonnée à tort d'être une espionne, elle avait semble-t-il simplement porté secours à un soldat britannique blessé. L'IRA a refusé de reconnaître son assassinat jusqu'en 1999.

"Je pense que le meurtre de Jean McConville et l'enterrement secret de son  corps étaient une erreur et une grave injustice pour elle et sa famille ", a écrit Gerry Adams dans le communiqué de son parti. "Des allégations malveillantes et largement médiatisées ont été faites  contre moi. Je les rejette ", a-t-il ajouté.

Un ancien Républicain irlandais accuse Gerry Adams dans un témoignage recueilli par le Boston College aux Etats-Unis. Des chercheurs ont effectué là-bas une série d'enregistrements sur les troubles en Irlande du Nord, qui ne devaient sortir qu'après la mort des témoins. Mais certains ont été rendus publics après des décisions judiciaires.

Vous êtes à nouveau en ligne